La Voie naturelle
Développement personnel, bien être, spiritualité…

Jean-Marie Paglia

lacsombre227

ENTRETIEN AVEC JEAN-MARIE PAGLIA

Capturedecran20180813a1

Capturedecran20180813a14637

 

QUELQUES MOTS AVEC JEAN-MARIE PAGLIA

 

Pourquoi vos livres portent-ils des titres grandiloquents ?

 

Ne voyez là aucune prétention. C’est tout simplement le fait d’embrasser les sujets de façon très large.
Il n’y a là aucune ambition présomptueuse, le domaine philosophique s’étend largement, mais reste simple et naturel.

 

Qu’est-ce que les sujets traités ont de spécial ?

 

Surtout qu’ils ne sont pas de la lecture de divertissement. Ce sont des réflexions. Ils s’adressent à la partie de nous-mêmes qui se pose des questions de fond.
C’est une invitation à partager des idées qui ne sont pas communément exprimées, qui appartiennent à la face cachée de la vie.

Il s’agit de présenter des éléments utiles pour les questions profondes que chacun se pose à soi-même : quel est le sens de la vie, que sommes-nous, où allons-nous ?

Que savoir sur notre monde et notre destinée, comment aborder les problèmes.
Quels sont les rapports entre la vie matérielle et la vie spirituelle, etc.

etc.

Les religions, les philosophies, les traditions ont offert de multiples réponses, qui ne satisfont pas vraiment. La science est incapable de répondre. Or il existe une piste originale qui saurait combler les plus exigeants, si toutefois ils se trouvent en résonance avec cette voie naturelle et intégrale, c’est-à-dire complète.

 

D’où viennent les idées que vous exprimez dans ces livres ? Est-ce que vous êtes un maître, ou un gourou ?

 

Pas un Maître, pas un Grand-Gourou, ni un Petit-Gourou. Je ne suis pas non plus un illuminé, mais plutôt quelqu’un qui cherche et trouve des choses intéressantes, voire capitales.
Je m’applique à ne rien inventer, ne pas fabriquer des spéculations imprudentes ou douteuses.
Le but est de découvrir ce qui a déjà été trouvé, et de le faire partager.

 

D’où vient donc votre inspiration, ou vos découvertes ?

 

Ma pratique de la médecine chinoise m’a naturellement ouvert les yeux aux choses non conventionnelles.
J’ai donc été attiré par les spiritualités anciennes, celles qui ne cessent de faire leurs preuves positivement. Je suis particulièrement investi dans le taoïsme, peu connu en occident, et qui constitue, comme d’autres spiritualités, une connaissance à caractère universel, ni exclusive ni réservée à un coin du globe, (si on peut dire.)

 

La lecture risque d’être quelque peu difficile ?

 

Tout dépend de chacun. Certains lecteurs peuvent dévorer un livre et d’autres ne l’absorberont qu’à petites doses.
C’est cela que je recommande à mes vaillants lecteurs, de ne siroter que quelques chapitres à la fois, de sauter par-dessus les passages un peu abstraits quitte à y revenir plus tard.
Ils verront finalement que rien n’est difficile, et ils s’engageront à poursuivre par eux-mêmes ces réflexions, ces recherches, ces lectures, pour s’en passionner peut-être, si cela correspond aux lumières dont ils ont besoin.

 

Où avez-vous grandi, comment cela a-t-il influencé vos choix d’écrire ?

 

Mon éducation s’est faite dans une école catholique traditionnelle. C’est ce qui a décisivement marqué mon orientation vers une quête spirituelle, et je m’en réjouis.
La spiritualité est un sujet réjouissant. Ce n’est pas forcément sombre et rébarbatif, ça peut être du bonheur. Ca mène au bien-être profond.

 

Quelle a été votre formation professionnelle en médecine chinoise·?

 

J’ai eu la chance de suivre l’enseignement du Professeur Leung Kok Yuen, très estimé, et également la pratique clinique avec le Docteur Lee Tin Yuen, auquel ses étudiants restent éternellement reconnaissants pour l’abondance et la richesse des savoirs transmis.

 

Par la suite vous avez dépassé la pratique thérapeutique.

 

Cette médecine tire ses sources de réalités qui dépassent le domaine matériel physique. Il était donc naturel pour moi de continuer à explorer le domaine spirituel qui y est relié, surtout quand est venu l’âge de la retraite.

Le développement spirituel est une activité qui très vite englobe toute votre vie, et ne finit jamais.

 

Quel est votre procédé pour écrire ?

 

Je n’écris qu’après avoir beaucoup lu. Alors les sujets apparaissent, et je les retourne, je les repense, je les repasse très longtemps, des mois ou des années, jusqu’à ce qu'ils prennent forme spontanément. Un peu comme une gestation. Quand c’est mûr, ça tombe.

 

Quels sont les auteurs qui vous inspirent le plus ?

 

Ce sont les Maîtres qui nous apportent un enseignement précieux. Les anciens, comme Lao Tseu, et les modernes, qui sont cités dans mes livres.
Ma tâche est de communiquer, de transmettre leur enseignement, et non pas d’inventer autre chose.
Mon rôle est de rassembler les connaissances et de les réaménager dans un média qui permet de les transmettre, de les faire circuler.

 

Quels sont vos auteurs favoris à part des enseignants spirituels ?

 

Eh bien, William, (Shakespeare) c’est un grand copain, il a bien compris l’âme humaine.

 

Quels sont vos loisirs, qu’est-ce que vous faites quand vous n’écrivez pas ?

 

Comme tout le monde, je vois des amis, je fais le marché, je jardine un peu, on part en rando.
Des pratiques régulières de Qigong également.

 

Avez-vous un souhait particulier ?

 

J’aime avoir des occasions de débattre de ces sujets, de partager des commentaires sur les livres, c’est intéressant pour tout le monde.

Quels sont vos loisirs, qu'est-ce que vous faites quand vous n'écrivez pas ?

Comme tout le monde, je vois des amis, je fais le marché, je jardine un peu, on part en rando.

 

Petitvillage

J'aime venir me ressourcer dans mon petit village, un endroit paisible loin des turbulences des villes, loin des cohues permanentes dans lesquelles vivent la plupart de nos concitoyens.

Certains de mes amis m'appellent « l'ermite! »

J'apprécie beaucoup de pouvoir pratiquer le Qigong au fond d'une forêt naturelle et intacte.

 

Capturedecran20180813a2

LA VOIE

 

Encore un site de spiritualité !  Il y en a des centaines ! Comment s’y retrouver dans cette jungle.

Et les contenus sont si différents, à qui se fier ??

Ces questions sont bien justifiées.

Tous les chemins de spiritualité ne conviennent pas à tous. A vous de voir.

Parapente1

Ce site est particulier parce qu’il est fondé sur une voie spirituelle qui est insuffisamment connue, et qui pourtant mériterait de l’être, car elle est très complète.

Offrez-vous le plaisir de la découverte. Si la  Voie vous parle, vous en serez enchantés. A y regarder à deux fois, on comprend qu’il s’agit d’une allusion au simple mot Tao, qui signifie la voie à suivre naturellement, car elle est l’origine, l’expression et le principe du monde.

Les intimes savent que cette voie a débuté à l’époque préhistorique avec des pratiques chamaniques. Elle s’est enrichie sans cesse au cours des millénaires, en maintenant la continuité sans interruption. La Voie peut donc nous offrir le résultat cumulé de l’expérience spirituelle humaine depuis les origines.

Issue à la fois de l’expérience mystique et de l’observation pratique, elle présente un ensemble cohérent de connaissances fondamentales qui ne dépendent d’aucun dogme et d’aucune affiliation religieuse. 

Ces connaissances peuvent être confrontées aussi bien à la science moderne qu’à l’expérience individuelle privée. Elles arrivent maintenant en pleine lumière, et elles sont précisément celles qui correspondent le plus aux besoins actuels de notre monde.

Les textes présentés ici, et les livres que j’ai écrits sont directement inspirés de l’enseignement de Maître Ni Hua-Ching, dont les œuvres sont disponibles sur Amazon.

Parapente2

Vous êtes invités à voir si ce sujet vous correspond. Vous découvrirez peut-être comment la spiritualité de l’aube de l’humanité est celle qui convient à l’âge mûr de l’humanité.

Et en tout cas, n’oublions pas que toutes les voies tendent vers le même but et finissent par s’y rejoindre, comme tous les fleuves vers la mer.

C’est ce mouvement qui est la Voie de l’humanité.

 

☯︎

Retour haut de page