La Voie naturelle

Jean-Marie Paglia

Développement personnel, bien être, spiritualité…
lacsombre227

Entrevue Maître Ni

 

 

 

Voici une entrevue avec Maître Ni, dans des circonstances où le temps est limité et où il s'adresse au grand public, pas seulement à des adeptes du développement spirituel.

Il parle donc de manière assez générale, mais parvient quand même à passer quelques points d'information très intéressants.

Vous pouvez télécharger le fichier si ces questions vous intéressent

Maître Ni Hua-Ching

Traduction d'une entrevue accordée à un réseau TV.

 

LA VIE NATURELLE ET LA VOIE UNIVERSELLE

Lily :Le monde moderne nous présente des défis et des difficultés énormes dans tous les domaines de la vie alors que nous affrontons avec courage les problèmes de la vie quotidienne et les incertitudes du lendemain. Nous sommes tous en recherche, à la recherche de quelque

système philosophique assez vaste, ou peut-être d’une croyance, d’une discipline spirituelle qui pourrait nous soutenir et nous aider à atteindre un certain degré de compréhension de soi, de satisfaction et d’équilibre.

Bienvenue à la Rencontre Asie-Amérique. Mon nom est Lily Chu.

Aujourdh’hui, nous porterons notre attention sur la manière de cultiver une vie intégrale et de bénéficier d’une existence naturelle qui favorisera notre croissance dans toutes les directions.

C’est pour moi un très grand plaisir et un très grand honneur de vous présenter Maître Ni Hua Ching. Bienvenue, Maître Ni.

(Ni) Merci.

(Lily) Maître Ni vient de Californie. Après plus de 31 années de formation intense, Maître Ni a pleinement reçu l’autorité et la reconnaissance qui en font l’héritier de la sagesse et des enseignements d’un tradition vieille de 5000 ans; il prend la suite d’une succession ininterrompue de 74 générations de Maîtres taoistes.

Maître Ni est aussi l’auteur de plus de 40 ouvrages et il enseigne aux Etats-Unis depuis 15 à 20 ans déjà.

C’est un plaisir de vous accueillir aujourd’hui. (Ni) Merci.

(Lily) Maître Ni, vous pouvez peut-être nous donner un aperçu général de ce que signifie cet enseignement, - votre enseignement, - pour ceux qui pourraient ne pas en avoir entendu parler.

(Ni) Ce que j’enseigne se nomme la Voie Intégrale. Intégrale signifie complète. Elle provient de l’expérience humaine au cours de millions d’années, depuis l’apparition des humains sur la terre. Toutes les familles l’ont mis au point, génération après génération. Il y eut cependant un groupe de chercheurs, d’individus développés, qui ont filtré ce qui est transmis. Ainsi, la réalisation atteinte au cours de générations, et qui s’est maintenue par une pratique continue au cours des générations, c’est ce qu’on appelle la Voie Intégrale.

(Lily) Vous dites donc que ce sont les choses les plus importantes qui ont été transmises de génération en génération.

(Ni) C’est çà, c’est çà.

(Lily) Vénérable Maître, pourriez-vous nous dire ce qui est le plus essentiel dans la vie d’une

personne ?

(Ni) La vie à un niveau général. A cause des besoins matériels et des plaisirs, les individus qui vivent dans le mondent risquent de ne pas remarquer qu’ils possèdent aussi un niveau spirituel d’existence.

Tout particulièrement dans les systèmes de connaissance modernes, ou les systèmes éducatifs, ou les systèmes religieux. Les systèmes religieux modernes devraient être centrés sur la vie spirituelle, mais ils ne le sont pas, ce sont des programmes sociaux.

Un recherche attentive et profonde de la réalité montre que chaque individu possède à

l’intérieur de lui une essence spirituelle qui fait fonctionner la vie, c’est çà la partie la plus importante. C’est cela qui nous permet de faire face à la vie quotidienne et de développer le mental, l’esprit intellectuel et, grâce à cette réalisation spirituelle de rendre nos vies plus complètes, plus agréables, le résultat étant que l’on souffre seulement à cause des phénomènes de la vie du monde.

(Lily) Donc, de diminuer les souffrances de la vie dans ce monde. Maître, qu’est-ce qu’une âme ?

(Ni) Une âme est un groupe d’êtres spirituels dans votre corps.

Ordinairement, s’ils sont éparpillés, il n’y a rien.

Dès lors qu’ils sont rassemblés, ils font fonctionner les choses.

Le fonctionnement du mental, ce sont de petits esprits, le fonctionnement du corps, ce sont de petits esprits. Il ne s’agit pas d’une seule entité individuelle. Ce sont de nombreuses entités; certaines sont très développées, d’autres sont à des niveaux différents, remplissent des fonctions différentes. C’est de cette manière que la vie devient complète.

Cette connaissance ne correspond pas à la médecine moderne. Dans la médecine moderne, on ne parvient pas à la compréhension correcte de la vie, donc le traitement est partiel, il n’est pas complet.

(Lily) Qu’en est-il en réalité d’un destin heureux ou malheureux ? Est-ce qu’il existe quelque chose de ce genre ?

(Ni) Cela dépend du développement individuel. Pour tout individu qui ignore le développement personnel c’est un destin malheureux. Ils font les mauvais choix, prennent les mauvaises directions, les mauvais objectifs. Les individus qui se réalisent eux-mêmes exercent un meilleur contrôle sur leur existence, c’est ce qu’on appelle un destin heureux.

La définition du sort favorable ou défavorable est différente de celle de la société en général. Le commun des mortels pense qu’un sort favorable ou défavorable dépend de quelque autorité à l’extérieur d’eux-mêmes qui doit décider si on doit être heureux ou malheureux. Dans la pratique, ce n’est pas la vérité.

La vérité est à l’intérieur, ça dépend de la façon dont vous vous développez, de la façon dont vous dirigez votre vie, de la façon dont vous faites un bon choix.

(Lily) Vous dites donc que nous pouvons individuellement déterminer si nous aurons un destin heureux ou malheureux. Ca dépend de nous.

(Ni) Pour cela, il faut aussi tenir compte de la société. Si nous parlons d’autres endroits, destin heureux en Afrique ou destin heureux en Amérique, c’est complètement différent, parce que les forces sociales externes influencent aussi l’individu, mais en pratique, tout ça est artificiel.

Le destin peut être corrigé, il peut être amélioré, c’est pourquoi nous parlons d’un ciel quelque part, nous pouvons aussi parler de paradis, de ciel, de bonne existence sur la terre.

Que tous les gens se retrouvent raisonnablement pour définir le style de vie.

(Lily) C’est un merveilleux objectif, de vouloir le Ciel sur la Terre? (Ni) Vous avez raison.

(Lily) Merveilleux. Cela nous amène à la question suivante. On entend beaucoup parler de karma. Qu’est-ce que le karma ?

Lorsqu’il se produit quelque chose de mauvais, on dit: “ oh, c’est mon karma !” Lorsqu’il se

passe quelque chose de bon, on dit : “ eh bien mon karma me mérite quelque chose de formidable”, que ce soit une belle compagne, un destin merveilleux, ou une haute position. Qu’est-ce que le karma ?

(Ni) A l’origine, le principe du karma n’était pas cela.

Le véritable principe du karma était que chaque individu fasse ce qui est de sa responsabilité personnelle. Chaque personne porte une responsabilité spirituelle.

A présent, le karma devient un terme pour se plaindre ou pour chercher une excuse psychologique; quand on fait un mauvais choix, quand on fait quelque chose de mal, que l’on subit quelque chose, on dit “ c’est mon karma. “ Quand on est chanceux, que l’on gagne à la loterie, on dit que c’est un bon karma.

On en fait une loi externe pour une situation non contrôlée. Ce n’est pas là du développement spirituel; c’est devenu une expression.

(Lily) Autrement dit, si les gens disent c’est un bon karma ou un mauvais karma, c’est simplement une excuse pour ne pas faire ce qui leur revient, pour ne pas assumer de responsabilité.

( Ni) C’est çà. Autrement dit, le karma peut s’appliquer à votre passé, mais ne sert pas à décider de votre avenir. Pour votre avenir, vous disposez encore de votre libre arbitre, vous pouvez encore vous développer, vous avez encore la possibilité de changer ce que vous appelez karma, ou responsabilité du passé.

(Lily) Un autre message important dans votre enseignement est que vous insistez sur l’état naturel ainsi que sur la flexibilité en nous-mêmes, dans nos attitudes, dans nos corps et même dans la façon dont nous traitons les autres. Pourquoi donc ? Pourquoi est-il si important d’être flexible et naturel ?

(Ni) La nature fournit ce qui soutient la vie. Fondamentalement, dans la façon dont nous sommes, médicalement parlant, ou la façon dont fonctionne le système interne, rien n’est relié au mental. Ça se passe naturellement. Il nous faut apprécier et respecter cette nature.

En même temps, lorsque l’on parle de nature, certains s’imaginent que de se laisser aller à des excès émotionnels c’est naturel.

La nature réelle est une certaine loi, que j’appelle la loi subtile, cachée derrière tous les mécanismes de la vie et les mécanismes de la société. La loi subtile gouverne tout, si vous allez assez profond, et sans rester seulement à la surface de la vie, à la surface de la société, à la surface de la nature.

Etudiez en profondeur cette loi, alignez-vous toujours, alignez votre existence avec cette loi subtile, et vous aurez alors une meilleure vie.

(Lily) Vous nous conseillez de nous aligner nous-mêmes, notre énergie, avec l’énergie subtile universelle et avec la loi subtile.

(Ni) C’est çà. C’est çà.

(Lily) Vous n’enseignez pas spécialement de vivre au sein de la nature, dans la forêt, au bord de l’océan, c’est plutôt un style de philosophie, une façon de penser, une attitude dans la vie, suivre le mouvement du monde.

(Ni) Si vous pouvez vous permettre de vivre au bord de l’océan ou dans les montagnes, c’est certainement une bonne idée, mais de façon générale il ne faut pas s’imposer ou établir pour soi autant d’exigences car vous seriez stressés et ce n’est pas naturel.

Soyez où vous êtes et soyez ce que vous êtes.

(Lily) Comment trouver l’équilibre entre être naturel et exercer sa volonté humaine? Comment savoir quand il faut faire une chose ou l’autre ?

(Ni) Quand on exerce bien sa volonté, on doit vérifier quel est l’enjeu, ma volonté personnelle contre quoi que ce soit. Si vous allez en douceur et en accord avec l’état naturel de votre entourage, je considérerais que c’est une saine projection.

Si vous projetez votre volonté personnelle en fin de compte contre la société, ou contre vos voisins ou autres, cela entraînera des problèmes.

Il vous faut évaluer la situation pour savoir comment exercer votre volonté personnelle ou votre intérêt personnel.

(Lily) La question est donc de savoir déterminer quand faire une chose ou l’autre. Quand être naturel ou quand exercer sa volonté.

Dans notre société nous sommes confrontés à un grand nombre de tentations. Comment peut- on éviter la tentation, ou comment vaincre la tentation ?

(Ni) Je pense qu’une façon est d’apprécier la tentation. Mais pas de s’en emparer, la faire sienne forcerait à se débattre.

La beauté est la beauté, si on ne peut pas l’atteindre, on dit que cette femme n’est pas belle, que l’argent n’est pas bon, c’est une tentation pour vous, mais pourtant si vous vous mettez du côté de la personne qui possède l’argent ou qui possède la beauté, alors vous l’appréciez, peut-être que cela vous fera une vie plus agréable et plus pratique sans cause de conflits internes ou externes.

(Lily) Je vois. Donc se contenter de profiter de ce que l’on a sans coller un jugement dessus et sans le rejeter complètement.

(Ni) Et aussi de développer une appréciation personnelle. Les jeunes Américains sont heureux d’être célèbres, prospères, riches etc. Parfois on peut y parvenir, parfois on peut seulement l’apprécier. Ce sont quand même de bonnes choses. Il n’est pas nécessaire de rejeter négativement ces bonnes choses.

(Lily) Lorsque l’on a de la fortune, ou une haute position sociale ou même de la beauté, beauté externe ou interne, ces dons ou attributs sont fréquemment la cible de critiques, d’attaques, ou même de sabotage de la part des autres.

Comment éviter de devenir la cible de la négativité d’autrui ?

(Ni) On ne peut pas l’éviter. Parce que vous possédez une position élevée, vous vous placez sous le projecteur. Vous possédez un avantage et un désavantage. Mais vous avez aussi l’ambition d’être au service d’autrui, donc vous ne vous souciez pas de ces petites attaques ou insultes.

Il faut vous concentrer sur l’accomplissement de votre souhait personnel et dire, j’ai une situation, je dois accomplir ce qui répond au but des gens et non à un groupe ou à un intérêt individuel.

(Lily) Autrement dit, ne pas être égoïste ni égocentrique.

(Ni) C’est plus difficile. Vous parlez du moi. C’est une fonction, ce n’est pas une réalité. Lorsque nous avons une vie ici-bas, chacun a un moi. Chaque personne doit observer un

comportement responsable envers soi et non pas s’accrocher égoïstement à une position ou égoïstement à des besoins émotionnels profonds.

(Lily) A propos de réalité, on enseigne parfois que ”tout ceci n’est qu’une illusion”, Maître, quelle est votre version de la réalité ?

(Ni) Lorsque vous parlez de réalité sociale, lorsque chaque jour vous devez dépenser de l’argent pour acheter à manger, ce n’est pas une illusion, c’est une saine façon d’entretenir votre existence.

Lorsque vous parlez d’une ambition au-delà du raisonnable, ça c’est de l’illusion.

C’est la même loi pour tous et chacun.

On peut même dire à propos des conquérants de l’histoire qui ont dominé de vastes territoires, qui ont asservi tant de gens, que c’est de l’illusion. C’est simplement un exploit de l’égo, qui n’apporte aucune croissance spirituelle. Ca n’a aucune valeur du tout.

(Lily) J’aimerais éclaircir une question que je me suis toujours demandée et je suis sûre que bien des spectateurs peuvent avoir la même question. Que l’on suive cette philosophie ou non, il y a ces idées que l’on entend qui disent que ce que l’on voit n’existe pas. Je n’existe pas. Cette chaise n’existe pas. Ceci n’est pas la réalité. Pouvez-vous nous aider à mieux comprendre cette question ?

(Ni) Il s’agit là d’une application psychologique qui vise à conseiller quelqu’un qui souffre, quelqu’un qui a eu une vie ou une expérience malheureuse. On peut faire que les gens développent une relation profonde sans rester prisonniers de la surface, de la surface mentale, mais on ne peut pas en faire une vérité à enseigner aux gens, c’est une approche psychologique, ou philosophique ou religieuse.

(Lily) Qu’est-ce que le destin ? Et, à supposer que nos vies aient une direction prédestinée, comment la changer si nous nous trouvons pris dans une direction qui n’est pas la bonne pour nous ?

(Ni ) Nous avons déjà parlé du karma, du destin, de la destinée, c’est tout la même chose. On peut s’en servir comme d’une excuse psychologique, mais on peut aussi en faire un usage positif. Ce sont autant d’outils conceptuels pour la connaissance humaine, mais n’en faites pas la vérité essentielle.

(Lily) Je vois. Dans ce cas la vérité que vous décrivez consiste à être responsable de soi, à développer notre être spirituel, tout en maintenant notre être physique en bonne forme. C’est çà la réalité.

(Ni) D’accord; Je dois aussi faire remarquer autre chose. Dans la vie humaine, chaque personne a ses propres limitations. Par exemple, vous êtes une femme et je suis un homme. Si on pense à la destinée, c’est la destinée à ce niveau-là. Vous êtes née comme çà et moi autrement. Mais la destinée ne dépend pas de nos limitations. La limitation, c’est ce que nous créons, nous la reconnaissons.

(Lily) Autrement dit, nous créons nos limitations ?

(Ni) Nous acceptons les limitations. Si nous ne reconnaissons pas nos limitations, Je ne connais qu’une langue, le chinois. Je souhaite apprendre une langue pour augmenter mes chances de communication, alors on peut dépasser ses limitations.

C’est la même chose dans la vie. Vous ne connaissez qu’une seule religion, vous ne

connaissez pas d’autres religions et vous croyez que cet enseignement religieux est toute la vérité. C’est là votre limitation.

Si vous dites : j’aimerais dépasser la limitation, connaître la vérité sur les autres enseignements religieux, vous étudiez les autres religions et vous ne connaissez toujours pas la vérité, alors vous cherchez en profondeur à connaître la nature et vous-même et alors vous trouvez la vérité.

(Lily) C’est un processus constant de recherche de soi et d’examen de soi pour dépasser les limitations.

(Ni) Vous recherchez des systèmes de connaissance externes, des systèmes religieux pour découvrir quelle est la vérité qui s’accorde avec votre propre existence.

(Lily) Vous voulez dire que nous pouvons déterminer ce qu’est la vérité pour nos propres vies ?

(Ni) Mais vous ne pouvez pas la déterminer pour les autres. Vous pouvez seulement la déterminer pour une courte séquence : voilà ce que je veux apprendre. Il me faudra une nouvelle étape pour une autre découverte.

(Lily) Donc, chaque étape, chaque moment de notre vie est une manière de nous compléter, de devenir une personne plus entière.

(Ni) Oui, faire que chaque moment soit une étape pour progresser et développer sa vie.

(Lily) Maître Ni, vous pouvez parler un peu sur le pouvoir de la pensée ? Pouvoir de la pensée, lorsque beaucoup d’entre nous s’engagent parfois dans des pensées négatives et sombrent ensuite à un certain niveau dont il est très dur de se sortir.

D’après ce que je comprends et vous pouvez me corriger et nous éclairer davantage, comment peut-on utiliser le pouvoir de la pensée convenablement afin d’en bénéficier et de susciter les résultats que nous désirons ?

(Ni) Je dirais que chaque individu forme sa vie par ses propres pensées.

(Lily) Les gens façonnent leur vie par leur propres pensées.

(Ni) Certaines pensées leur viennent d’une expérience d’enfance, certaines pensées ne sont pas des pensées du tout, mais une sorte de tendance qui remonte jusqu’avant leur naissance; les conditions prénatales leur font avoir une certaine tendance, il est alors facile à ces personnes de projeter leur pensées dans une direction.

Ce n’est pas du tout à la pensée qu’il faut accorder de la valeur, elle est un outil, c’est l’essence de la vie dont je parle, la substance qui peut produire les pensées ou projeter les pensées qu’il faut apprécier.

C’est comme vous, vous portez une belle robe. Mais c’est à vous qu’il faut accorder de la valeur, pas à la robe; Vous pouvez vous habiller différemment. Une pensée est comme une robe, on peut avoir différentes pensées; comme une robe, on peut en changer. Malheureusement, les gens s’identifient à leurs pensées, c’est un manque de développement spirituel.

Comme vous l’avez dit, la pensée est extrêmement puissante. C’est ainsi qu’elle a causé la souffrance des gens lors de la deuxième guerre mondiale, lors de la révolution communiste. Et également nous avons bénéficié des croyances des pères fondateurs de l’Amérique qui ont apporté une révolution démocratique d’un nouveau genre.

Donc, les pensées sont ce qui vous font être. Il est très important de savoir ce que vous vous mettez dans la tête.

(Lily) Selon le dicton ‘on est ce que l’on mange’ et Maître Ni dit ‘ on est ce que l’on pense’.

(Ni) C’est çà.

(Lily) On est ce que l’on pense, voilà qui est très important.

Nous arrivons rapidement à la fin du temps alloué, mais avant de passer à d’autres informations, j’aimerais demander une toute dernière question, et je crois qu’elle est intéressante. Maître Ni, est-ce qu’il y a une réincarnation ?

(Ni) Pas d’une façon religieuse, mais d’une façon naturelle, il y a réincarnation. Les religions disent qu’il y a quelqu’un qui siège pour décider : “ je vais t’envoyer dans une bonne famille, et quand tu naîtra, tu pourra profiter de tout !” Non, il n’y a rien de la sorte.

Dans la façon naturelle, les êtres spirituels forts trouvent toujours une nouvelle survie, ou se recyclent. Certains, dont l’être spirituel est tout dispersé n’ont aucune chance de réincarnation.

(Lily) Certaines gens dont l’énergie est complètement dispersée ne se réincarnent pas?

(Ni) Non. On ne retrouve plus rien.

(Lily) Mais dans la puissance de la vérité universelle, dans la nature, il y a réincarnation.

(Ni) Recyclage.

(Lily) Recyclage. O.K. C’est l’expression tout à fait correcte politiquement de nos jours, recyclage. Maître Ni, avant que nous soyons au bout du temps accordé, j’aimerais dire à notre public que s’ils désirent revenir sur ces informations ou s’ils ont d’autres questions, ils pourront en apprendre davantage dans les livres de Maître Ni. Maître Ni a écrit plus de 40 livres en Anglais, et d’autres viendront.

Merci d’être venu avec nous, Maître Ni. Votre hôtesse pour le réseau câblé.

Une Rencontre Asie-Amérique.

Je m'appelle Lily Chu. Merci.

Les oeuvres de Maître Ni sont en vente sur Amazon.com

 

☯︎

Retour Enseignements 1

ENSEIGNEMENTS (1)

Capturedecran20180813a1